Recevez un Aeroshell GRATUITEMENT à l’achat d’un casque

MIPS SPHERE

Les débuts de KinetiCore

sur March 30, 2022  in KinetiCoreProtection

lazer KinetiCore bike helmets

 

 

How Lazer’s improved helmet protection technology came to life

Pour remonter aux origines de la toute nouvelle technologie KinetiCore de Lazer, il faut revenir à l'année 2010. Guido de Bruyne, Directeur R&D chez Lazer, explique que la société voulait trouver une manière d'ajouter une protection contre les impacts rotationnels tout en réduisant le poids global du casque. « Nous nous sommes mis à étudier les technologies alternatives qui existaient et un jour, nous avons eu une révélation : au lieu de nous concentrer sur un élément à ajouter au casque, pourquoi ne pas analyser le casque lui-même ? »

La question suivante se posait : comment s'y prendre pour créer quelque chose de tout à fait nouveau ? L'équipe a trouvé la réponse dans les simulations numériques. Sean van Waes, Directeur général de Lazer, explique : « Nous avons utilisé un programme capable de simuler le design et le degré de protection d'un casque avant de créer un moule. » Cet élément a joué un rôle crucial dans le développement de KinetiCore, car une fois qu'un casque est moulé, le produit est pratiquement terminé. S'il faut changer quelque chose, il faut revenir à la case départ.

Le principal avantage de ces simulations pour Lazer fut la capacité de concevoir des casques conformes aux limites prescrites pour obtenir les homologations. La conception des casques est devenue plus abordable, plus précise et, surtout, plus rapide. Cette procédure permettait de concevoir un prototype et de le rejeter sur le champ si ses valeurs entraient dans la zone rouge.

Les prototypes ont également été soumis à des simulations d'impact afin que l'équipe puisse étudier l'impact des forces linéaires, mais également celui des forces rotationnelles sur le casque. On parle d'impact rotationnel lorsqu'un cycliste en mouvement heurte latéralement une surface dure. La protection contre ce type d'impact est difficile à atteindre, car dans ce genre de situation, le cerveau a tendance à se déplacer dans la boîte crânienne.

;">« Grâce au simulateur qui nous permettait de visualiser l'impact des forces linéaires et rotationnelles, nous avons pu prendre de l'avance sur nos concurrents »explique Sean Van Waes

 

Crumple zones

L'autre grande percée de Lazer a été provoquée, ironiquement, par les brevets de technologies pour casque. « Les brevets déposés de technologie de protection pour casque nous ont encouragé à ne pas vouloir simplement imiter une technologie existante » affirme Mike Smink, Directeur commercial et marketing chez Lazer. C'est ainsi que Lazer a cherché à intégrer la technologie de protection au seindu casque au lieu de l'ajouter comme un complément. Ce fut un tournant dans le développement et il déboucha sur des avancées considérables en matière de protection contre les impacts, de ventilation, de réduction du poids et de l'utilisation de plastique, car la nécessité d'une technologie de protection à ajouter avait disparu.

Dans le cadre des simulations, l'équipe a commencé à concevoir des « blocs » en mousse EPS qui devaient se déformer en cas d'impact. Cette solution offrait un double avantage : elle éliminait des matériaux du casque et offrait une protection potentiellement plus efficace. « Nous nous sommes concentrés sur une propriété qu'ont les objets qui se cassent : ils absorbent également de l'énergie » explique Guido De Bruyne. L'équipe s'est inspirée des « zones de déformation », chères aux ingénieurs aéronautiques et automobiles, et principalement de la manière dont certaines parties des voitures de F1 sont conçues pour se déformer en cas d'accident et, se faisant, dissipent l'énergie de l'impact pour protéger le pilote.

Le problème se situait au niveau de la myriade d'options de conception et de placement de ces blocs. Guido De Bruyne estime que l'équipe a testé plus de 5000 casques avant de trouver la combinaison parfaite.

« Nous avons fourni de gros efforts pour identifier la forme de bloc qui offrirait la meilleure protection. Ces blocs ont été ensuite copiés sur des modèles de casque Lazer existants afin de pouvoir réaliser des comparaisons avec ou sans les blocs. »

C'est ainsi que nous avons créé les zones de déformation contrôlée de KinetiCore, un ensemble unique de blocs conçus pour se déformer sous l'impact de forces linéaires ou rotationnelles afin d'éloigner l'énergie du cerveau.

 

The Story Behind KinetiCore

Obstacles en cours de route

Lazer a développé la technologie KinetiCore en collaboration avec l'université de Berne, l'université de Gand et l'University College London, sans oublier l'institut royal de technologie de Stockholm. La traversée n'a toutefois pas toujours été chose facile. Comme le dit Peter Duynslaeger, Directeur commercial chez Lazer : « Notre ambition a failli nous tuer. »

La frustration a augmenté au fil des années, car l'équipe s'approchait toujours du résultat souhaité, mais sans jamais vraiment l'atteindre. « Nous avions parfois l'impression de franchir deux pas en avant et un en arrière » déclare Mike Smink. « Nous nous rapprochions de l'objectif, mais nous ne savions jamais vraiment combien il nous manquait. »

Même à l'été 2020, Guido De Bruyne avait l'impression que l'équipe ne progressait pas comme il le voulait. « Nous n'avions pas observé le niveau de performance recherché dans les autres casques. Nous avons dû introduire des modifications radicales pour y parvenir. Nous ne comprenions pas KinetiCore. Le concept était nouveau et nous avons cherché à mieux le comprendre en modifiant les blocs. Nous nous sommes également jetés le défi supplémentaire qui consistait à concevoir un certain nombre de casques différents qui intègreraient en même temps la technologie KinetiCore.>>

Et il ajoute : « Nous en apprenons tous les jours ». « Aujourd'hui encore, nous découvrons toujours le plein potentiel de la technologie KinetiCore et nous comprenons mieux la mécanique de son fonctionnement. Cela veut dire que le prochain modèle sera encore plus performant. »

 

Lazer Vento KinetiCore Road bike Helmet

Achieving success

L'équipe a dû s'y reprendre à plusieurs reprises jusqu'au jour où les essais ont donné le résultat attendu. Il y a eu plusieurs moments importants où l'équipe a compris que KinetiCore pouvait devenir une technologie vraiment spéciale. Pour Guido De Bruyne, le premier de ces moments fut l'homologation de la technologie KinetiCore par les tests d'impact de l'université de Strasbourg. « Nous avons montré que KinetiCore tenait ses promesses » explique Guido De Bruyne. « C'est à ce moment que j'ai pensé que nous allions réussir. »”

Mike Smink poursuit : « J'ai compris à ce moment que la technologie KinetiCore allait vraiment pouvoir être produite et que nous pourrions la lancer dans un an. »

Le deuxième moment important furent les 5 étoiles (Meilleur possible) octroyées par Virginia Tech à trois modèles de casque KinetiCore à l'issue d'évaluations indépendantes de casques. Ces résultats venaient s'ajouter aux nombreux 5 étoiles que Lazer avait déjà obtenus pour sa gamme actuelle. La société devenait ainsi la marque comptant le plus grand nombre de casques de cyclistes classés 5 et 4 étoiles.« Les résultats du Virginia Tech furent d'une importance cruciale, car ces tests utilisent six emplacements d'impact qui permettent de voir des impacts du monde réel au lieu d'impacts aléatoires sur un casque » explique Guido De Bruyne. « Ces impacts ciblent les lieux où de nombreux accidents se produisent. De plus, ces essais indépendants confirmaient que nous avions réussi à atteindre les mêmes niveaux de protection en utilisant une technologie intégrée au lieu d'une technologie ajoutée. »

Un des nombreux avantages de la technologie KinetiCore, c'est l'absence de limites : elle peut être intégrée dans tous les casques de Lazer pour toutes les catégories de cyclistes, des casques pour les enfants jusqu'aux casques haut de gamme pour cyclistes sur route en quête d'aérodynamisme. KinetiCore offre aux clients ce qui se fait de mieux en matière de confort, de légéreté et de ventilation, avec la sécurité d'une protection contre différents types d'impact à vélo. Grâce à l'élimination de matériaux pour améliorer la ventilation et mettre en place les zones de déformation contrôlée, Lazer agit également pour réduire son impact sur l'environnement en utilisant moins de matière plastique que dans les modèles antérieurs comparables.

« KinetiCore possède tous les ingrédients pour dominer le marché de la protection contre les impacts rotationnels » explique Peter Duynslaeger.

La société poursuit sans relâche l'amélioration de ses casques et demeure à l'avant-garde des technologies de protection. Cela veut dire que les clients peuvent rouler à vélo en confort et avec la confiance que confère la protection KinetiCore.

« Voilà pourquoi Lazer évolue dans ce secteur depuis plus de 100 ans » affirme Mike Smink. « Notre objectif a toujours été d'offrir la protection la plus confortable et élégante possible aux cyclistes en cas d'accident. KinetiCore s'aligne sur cette mission qui est la nôtre depuis les origines de la société, à savoir 'contribuer à une société où le cycliste peut profiter du vélo en sécurité'. »

 

RETOUR AU SOMMET